Anti-répression

Anti-Répression

Dernière mise à jour : 15/05 - changement de numéro du CLAJ

Cette page à pour but de centraliser les différentes informations à connaître et à faire connaître quand on se rend en manif ou en action.

Vous trouverez aussi un petit guide pratique contre la surveillance numérique ici.

Certains liens renvoient vers des pages du site de l’Assemblée Populaire de Lille pour la simple raison que cette page y a été publié avant la création du site régional.

Cela n’aura échappé à personne, la police, ça crève les yeux, et après ça te colle un procès. Même si on ne se bat pas à armes égales face à l’Etat, il est bon de connaître ses droits!

Le Collectif Lillois d’Autodéfense Juridique

Il existe à Lille un Collectif Lillois d’Autodéfense Juridique : claj@riseup.net et son numéro de téléphone : 07 73 48 59 26 (ne pas donner au téléphone ou par mail des informations qui pourraient compromettre des manifestants!)

Vous pouvez également consulter son site internet à cette adresse :

https://clajlille.wordpress.com/

Ce collectif sert notamment à faire le lien avec les avocats, à organiser la défense collectivement, notamment financièrement, à recueillir des témoignages d’interpellation et de violences policières, à informer sur nos droits et à plein d’autres choses.

Ce qu’il faut retenir

  • L’info la plus essentielle à retenir et à transmettre à tout le monde en manif, c’est le nom de l’avocate : Muriel Ruef du Barreau de Lille.

Quand vous êtes placé.e.s en garde à vue, vous pouvez choisir un.e avocat.e. Demandez systématiquement Muriel Ruef. Cette avocate est à la tête d’un groupe de plusieurs avocat.e.s militant.e.s, et c’est elle qui redistribuera les affaires selon les disponibilités de chacun.e.

Si vous ne demandez pas Muriel Ruef, personne ne peut le faire pour vous depuis l’extérieur.

Les flics n’ont pas le droit de refuser, vous n’avez pas besoin de connaître son numéro de téléphone, simplement son nom (Muriel Ruef) et le barreau (Lille).

Vous pouvez et devriez refuser tout.e autre avocat.e. Des cas ont été signalés récemment d’obstruction à ce droit élémentaire de la part des flics. C’est complètement illégal.

Si vous êtes victimes de ce genre de pression :

Vous devriez vous limiter au discours : « m’ayant vu refuser la présence de maître Rueff, je n’ai rien à déclarer »

Insistez pour que cela apparaisse sur le Procès-Verbal qui est dressé durant chaque garde-à-vue. Vous pouvez essayer de faire également apparaître le motif du refus sur le procès-verbal. (Plus de conseils sur les garde à vue et le procès-verbal plus bas.)

Et informez-en le Claj!

  • Retenez, écrivez quelque part le numéro du Claj : 07 73 48 59 26

De la documentation

  • Infos pratiques et juridiques pour les manifs et les actions : Petit flyer synthétique édité par le claj, régulièrement distribué en manif ou présent sur les tables de presse. L’essentiel y est résumé en deux pages! À lire absolument!
  • Attention, le numéro du CLAJ  sur ces documents n’est plus le bon!

  • Garde à vue, gare à vous : Un hors-série du journal local La Brique (La Briquette) consacré aux gardes à vues et à nos droits.

Pour creuser un peu plus…

On vous renvoie vers une page du site de Jaune, le journal Gilet Jaune souvent présent sur les tables de presse lors des AGs.

Vous y trouverez la présentation d’un Guide d’Autodéfense Juridique, assez volumineux (190 pages quand même) mais vous n’êtes pas obligé.e de tout lire, il y a un sommaire!

Le Guide d’Autodéfense Numérique (pdf)